Analyse d’une table – niveau 1 – Tappé vs Untappé

Darius, je ne sais jamais quand laisser mes Vampires untappés ou non… Les joueurs autour de la table prennent des décisions différentes et je ne comprends pas sur quoi ils basent leur réflexion…

D’abord, il faut savoir à quoi ça sert de rester untappé. Plusieurs raisons peuvent motiver un Methuselah à ne pas faire d’action avec ses Vampires à son tour.

  1. Rester untappé pour avoir la chance de bloquer une action
  2. Rester untappé pour pouvoir jouer des cartes de réactions (ex.: Deflection)
  3. Rester untappé de peur d’agir (se faire bloquer sans être capable de se défendre adéquatement en combat)

Ok, mais comment je prends une décision?

Débutons en douceur. Je pense que l’analyse d’une situation peu se faire en plusieurs «niveaux», comme les couches d’un onion. Il y a des niveaux d’analyse qui sont généraux et de surface et d’autres, plus poussées, qui nécessitent une plus grande expérience et une plus solide connaissance du jeu.

J’aimerais comprendre par étape, ça l’air d’une bonne idée.

Je le pense aussi. Voyons ce que je peux faire pour t’aider


D’abord, je propose de voir chacun des tours comme des situations distinctes parce que chacune d’elles seront différentes. Une panoplie de choses peuvent changer drastiquement une situation de table entre deux de tes tours: des nouveaux Vampires sont entrés en jeu, des Vampires sont sur le point d’entrer en jeu, des Methuselahs sont éliminés de la partie, certains de tes Vampires sont en torpeur, etc. Tu dois considérer chaque tour comme un genre de «mini-puzzle» auxquel il faut:

  1. Survivre
  2. Améliorer sa situation
  3. Détériorer celle des autres

Probablement dans cet ordre. La façon la plus facile et directe de tenter de bloquer est d’avoir un Vampire untappé.

C’est logique. On agit et on bloque.

Pour faire un peu de ménage là-dedans, simplifions à l’extrême: comparons simplement le nombre de Vampires untappés d’un Methuselah contre ceux de ses adversaires.

Comme s’il n’y avait que de ça dont il fallait se soucier?

Oui. Pour ce faire, quoi de mieux qu’un exemple. Ci-dessous, Wallace est le joueur actif (représenté par une étoile jaune). C’est son tour de jouer. Il réfléchit d’abord à:

  • Sa situation présente (ce qu’il peut faire contre sa proie)
  • Sa situation futur (ce que son prédateur pourra faire contre lui)

Il souhaite calculer quelles sont ses chances de réussir à bleeder Charlotte tout en bloquant tous les bleeds de Darius. Wallace évalue sa situation avec chacun de ses adversaires:

  • Wallace VS Charlotte: D’abord, il sait que Charlotte ne bloquera aucune de ses actions, puisque son unique Vampire est tappé [1].
  • Wallace VS Darius : Ici, Wallace voit que Darius a deux Vampires tappés. Par contre, il sait que Darius les untappera au début de son tour, ce qui lui donnera deux bleeds potentiels [2]. Donc, Wallace devrait garder deux Vampires untappés pour bloquer les deux bleeds potentiels de Darius.
  • Wallace VS Pénélope : Tant que la partie reste à quatre joueurs, Pénélope est l’alliée théorique de Wallace, c’est à dire qu’ils partagent les mêmes ennemis, la proie de l’un étant le prédateur de l’autre. En d’autres termes, ils partagent certains intérêts. Wallace et Pénélope veulent tous les deux s’attaquer à Charlotte et à Darius. Il en sera tout autrement dès qu’un des quatre joueur sera éliminé, mais dans le cas présent, telle est la situation.

Conclusion de Wallace : Comme il doit garder deux Vampires untappés pour bloquer les bleeds potentiels en provenance de Darius, il peut se permettre de bleeder Charlotte avec son troisième Vampire.

Ah bien, c’est assez simple!

Simpliste, je dirais. Cet exemple est trop simplifié pour simuler les circonstances d’une partie réelle… PLusieurs autres facteurs, beaucoup plus subtils, viendront fausser ces données. Mais comme j’ai mentionné: c’est un premier niveau d’analyse.

Ouais. J’imagine! Parce que je suis certaine que je ne peux pas me fier qu’à ça pour prendre une décision. Je prévois que nous parlerons des disciplines et des clans dans le futur.

C’est certain! Nous traiterons d’abord des données connues, celles qu’il est possible de prévoir ou les informations pertinentes visibles. J’entends ici la quantité de minions untappés (on vient d’en parler), les disciplines jouées, les équipements, les locations en jeu, etc. Et ensuite, nous entrerons en territoire des données inconnues, celles dont on se doute: la composition de la main du joueur «à-ce-moment-précis-de-la-partie», la composition de son deck, ses intentions, ses alliances, etc. Nous y reviendrons bientôt.

J’ai hâte de lire la suite!

Vers le Niveau 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *