La gestion de sa main – 2 – Planifier son deck


Pour donner suite au précédent article, je dois dire que la défausse de cartes, c’est bien, mais c’est rarement assez pour arriver à se départir d’une main sclérosée avec des cartes qu’on ne souhaite pas avoir.

Alors, quoi faire dans de tels cas? Est-ce que j’aurais pu m’y préparer d’une manière?

En fait oui. On peut au moins mettre quelques «solutions» à l’intérieur de notre deck avant la partie. Le deckbuilding est une étape cruciale où il est possible de munir notre deck de cartes qui pourraient certainement aider dans de telles situations. Outre The Barrens et Powerbase: Los Angeles, il existe des cartes qui peuvent nous aider à faire rouler notre main plus rapidement. En voici quelques-unes:

Dreams of the Sphinx

Couramment rencontrée lors des parties (et pour cause!), cette carte Master est fort utile et polyvalente. Elle peut être utilisée autant pour accélérer la sortie des Vampires que pour bénéficier doublement de l’effet du Edge à l’Unlock phase. Pour ce qui est de l’effet qui nous intéresse, elle permet aussi d’accélérer considérablement la pioche de notre main, car trois fois par partie, il est possible de la locker pour amener notre main à neuf cartes jusqu’à a fin du tour.

On pioche donc deux cartes. On fait ça lors de la Master phase?

Pas nécessairement. Tu peux le faire au moment opportun.

Ok, donc ça peut m’aider à n’importe quel moment? Même lors du tour d’un autre Methuselah?

Bien sûr, et si tu n’as pas de problème avec les cartes de ta main, elle pourra toujours servir à déclencher ses autres effets!

Effectivement, c’est la beauté de la chose! De plus, tu n’auras à défausser qu’à la fin du tour en cours. Plusieurs joueurs peuvent en mettre plus d’un exemplaire par deck. C’est pour dire à quel point elle peut être utile et souhaitée, même au coût d’1 Pool!

Visit from the Capuchin

Cette carte Master permet de jouer immédiatement avec les quatre prochaines cartes de notre deck. Ça peut vraiment aider, mais c’est une décision que l’on doit prendre à la Master phase, contrairement à Dreams of the Sphinx qui, elle, peut être utilisée quand bon nous semble.

Tout dépend de la quantité de cartes Master déjà dans notre deck, certains prennent la décision d’en mettre plus d’un par deck ou encore couplé avec un Dreams of the Sphinx.

Heart of Nizchetus

L’une des meilleures cartes du jeu, Heart of Nizchetus permet de piocher trois cartes à l’Unlock phase et d’ensuite mettre n’importe quelles trois cartes de sa main sous son deck.

Pas dans sa défausse?

Non, sous son deck! Non seulement on a la possibilité de se débarrasser des cartes qui sont gênantes pour l’instant, mais en plus on ne les perd pas indéfiniment.

Woah, c’est très fort!

Oui, mais c’est une Equip action 5 et donc, un de nos Vampires doit en être équipé à notre Unlock phase pour pouvoir bénéficier de son effet. Contrairement à une carte Master, une Equip action 5 s’intercepte, et quand il est question du Heart of Nizchetus, disons que les Methuselahs ont tendance à tenter de bloquer.

Le réel problème avec Heart of Nizchetus c’est son accessibilité.

Accessibilité? Dans quel sens?

C’est une carte plutôt difficile à se procurer, car elle est rare. On peut soit l’acheter à prix d’or sur eBay, soit se la procurer par le bundle Anthology I dans lequel se trouvent aussi une pléthore d’autres cartes intéressantes.

Cela dit, un seul Heart of Nizchetus dans un deck est généralement assez.

Parthenon et Rumors of Gehenna

Ces deux cartes autorisent de jouer plus d’une carte Master par tour. Elles permettent de ne pas rester bloquer avec ça en main. Rumors of Gehenna peut aussi servir d’objet de négociation avec d’autres joueurs, car ceux-ci pourraient eux aussi bénéficier de son effet.

Ashur Tablets

Ashur Tablets aide au problème indirectement, car elle permet de réduire la quantité de cartes dans notre deck.

Réduire notre deck? Comment?

Ashur Tablets permet au Methuselah de réinjecter des cartes souhaitées dans notre deck. On peut donc théoriquement en mettre moins d’exemplaires, puisque nous nous doutons qu’elles seront de retour dans le deck au cours de la partie.

Ah, d’accord! En plus de me donner 3 pools, je rebrasse dans mon deck jusqu’à douze bonnes cartes de mon Ash heap et j’en choisis une treizième que je me sur le dessus de mon deck. Et alors? Quel est le rapport avec le fait de rouler sa main pour avoir de meilleures cartes?

Premièrement, la carte que tu as mise sur le dessus du deck, arrivera immédiatement dans ta main lorsque tu remplaceras ton troisième Ashur Tablets. Ce qui est quand même très fort! Deuxièmement, comme je l’ai déjà mentionné précédemment, plus on a un petit deck, plus on a statistiquement de chances de piocher des cartes espérées. Comme Ashur Tablets permet de réinjecter des cartes dans notre deck, on peut réduire considérablement notre deck. Cela dit, Ashur Tablets n’est d’aucune aide immédiate en cas de pépin, mais dans une optique de planification, ça a tout à fait sa place.

Vast Wealth, Summon History et cie

Plusieurs cartes permettent de fouiller son deck à la recherche d’autres plus utiles. Certaines de ces cartes sont plus restrictives que d’autres, mais toutes ont la capacité d’accélérer l’accès aux bonnes cartes et d’améliorer la versatilité du deck. Voici quelques-unes de ces cartes:

Al’s Army Apparatus
Arms Dealer
Bauble
Children of Stone
Drop Point Network
Gramle
Inconnu Tutelage
Magic of the Smith
Mokolé Blood
Research + Development
Scarlet Lore
Shilmulo Tarot
Sibyl’s Tongue
Spirit Summoning Chamber
Summon History
Vast Wealth

Cela dit, certaines sont plus versatiles que d’autres, hein!

C’est vrai, certaines demandent le contrôle d’un Vampire d’un certain clan ou encore limite la fouille du deck à un type de carte précis. Quoi qu’il en soit, l’important est de savoir que ce type de carte existe.

La prochaine fois que j’explorerai les différentes cartes d’une discipline, je considérerai très certainement ces cartes.

Deal With the Devil

Je mentionne cette carte, mais elle n’est vraiment pas conseillée.

Ah non, et pourquoi cela? Il me semble que ça règlerait mon problème vite fait!

Ouais… heum… Eh bien tout simplement parce que si nous avons décidé de mettre Deal With the Devil dans notre deck seulement pour nous sortir du pétrin, cela insinue que nous savions que notre main serait problématique à un moment ou l’autre de la partie.

Plutôt défaitiste comme façon de deckbuilder!

Je n’avais pas vu cela sous cet angle.

De plus, je ne vois pas l’intérêt de jeter bêtement l’entièreté de sa main sans pouvoir garder certaines cartes de valeur. Il ne faut pas oublier que les cartes de notre deck ont toutes une utilité selon le contexte. Or, les conseils donnés jusqu’à maintenant le sont dans l’optique de débloquer notre main, pas de la changer complètement. Si trop de cartes sont inutiles, il est fort probable que le problème réel réside plus du côté du design du deck plutôt que de malchance passagère!

Je comprends. Planifier, c’est ok. Mais ces belles cartes ne m’aideront pas lors d’une partie si elles ne sortent pas… As-tu d’autres suggestions pour me sortir du pétrin?

Oui, dans le prochain article, je vais tenter de te simplifier les choses en te suggérant des façons de jouer tes cartes.

Intéressant!

Lire la suite ici.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *