Les termes d’un référendum et le Vote lock


Salut, Darius. Je commence tout juste à m’intéresser aux Political action 2. Je trouve ça intrigant, la mécanique de votes! Mais j’ai une question qui me chicotte: à quel moment exactement doit-on annoncer les termes de notre Political action 2? Quand je vois les autres en jouer, ils semblent annoncer leurs termes à des moments variés. Je me trompe?

En effet, c’est possible que tu aies pu observer cela. Selon la règle, le Methuselah n’a l’obligation de fixer les termes du référendum que lors de l’étape «Choose the terms» de la Political action 2, laquelle se trouve à être la toute première étape de l’Action.

D’accord, si je comprends bien, pour arriver à cette étape, il faut que la Political action 2 ne soit pas bloquée, ni annulée. Mais pourquoi certains joueurs décident-ils de fixer leurs termes avant de savoir si leur Political action 2 sera bloquée? Ont-ils le droit de faire ça?

Oui, un Methuselah en a tout à fait le droit! Mais je dois te reprendre tout de suite: à cette étape, un Methuselah ne fixe pas les termes à proprement parler.

Ah, non?

Non. En réalité, il ne fait qu’informer les autres Methuselahs de ses intentions.

Ses intentions? Ah d’accord! À cette étape, les termes ne sont pas encore officiels?

C’est ça. Un Methuselah ne sera engagé envers sa parole que lors de l’étape «Choose the terms» de sa Political action 2.

Pourquoi informer les autres de ses intentions?


Err. Ok? Alors, pourquoi le fait-il? Quel est l’avantage pour lui de faire ça?

Peut-être pour éviter de se faire bloquer! Si un joueur se voit convaincre qu’il ne sera pas la cible du référendum ou s’il en tire un certain avantage, ce dernier pourrait être tenté de ne pas bloquer l’Action.

Je vois! Si le joueur actif sent le besoin de négocier pour qu’on ne le bloque pas, c’est donc qu’il est incapable de jouer du stealth?

Pas nécessairement, mais c’est bien possible. Un joueur peut aussi le faire pour recevoir l’appui politique de certains joueurs autour de la table.

L’appui politique des autres? Pour quoi faire?

Pour qu’ils s’assurent de voir les termes de leur référendum acceptés. Lorsque l’on joue un deck dont la stratégie principale est orientée vers les Political action 2, il est capital d’avoir le Vote lock.

Le Vote lock?

Oui, Vote lock est un terme non officiel couramment utilisé par les joueurs de VTES pour indiquer qu’un Methuselah a l’ultime contrôle des voix autour de la table. En d’autres termes, un Methuselah qui a le Vote lock peut à lui seul s’assurer d’avoir la majorité des voix, advenant la tenue de l’un de ses référendums ou celui de l’un de ses adversaires. Avoir le contrôle des voix est aussi pratique en offense qu’en défense, car cela peut solidement contrecarrer les plans des adversaires!

Calculer le Vote lock


Comment fait-on pour savoir qui a le Vote lock?

D’abord, calculer le Vote lock n’est pas un processus infaillible, car des facteurs cachés peuvent toujours influencer le résultat d’un référendum (des Reaction 7 telles que Surprise influence, Army of Appartitions ou Scalpel Tongue, et le fait que chaque Methuselah peut défausser une carte de Political action 2 pour gagner une voix). Ceci étant dit, il est plus constructif de calculer le Vote lock en fonction des données qui sont connues. Il faut d’abord additionner les voix octroyées par les Vampires titrés, par la carte de Political action 2 et potentiellement par la défausse du Edge, et ce, pour chaque Methuselah. Je t’ai fait un petit tableau pour résumer les titres et les voix que chacun octroie.

Wow! Ça fait beaucoup de titres à me rappeler! Je ne savais pas qu’il y en avait autant!

Je sais, mais avec la sortie de la 5e édition du jeu, tu devrais en rencontrer une moins grande variété. Aussi, plusieurs sont rares, comme Kholo, Imperator, Regent. De toute façon, tu pourras toujours demander aux autres de t’aider pour calculer le Vote lock si tu ne te souviens plus de la valeur en voix de chacun des titres.

Puisque ce sont des informations connues, je peux poser des questions et demander de l’aide aux autres.

Exact. Observe tout de même l’exemple de calcul ci-dessous:

  1. Je contrôle un Justicar, ce qui m’octroie 3 voix.
  2. Wallace ne contrôle aucun Vampire titré.
  3. Charlotte contrôle un primogen, ce qui lui octroie 1 voix.
  4. Pénélope contrôle un prince, ce qui lui octroie 2 voix.
  5. Comme je joue une Political action 2, cette dernière m’octroie une voix de plus, amenant mon total de voix à 4.

Comme le total de mes voix est strictement supérieur à la somme de celles de mes adversaires (4 > 3), on peut dire que j’ai le Vote lock. Avec ce que je vois sur la table, peu importe comment mes adversaires voteront, je resterai en contrôle du résultat du référendum. Vois maintenant ce contre-exemple:

  1. Je contrôle un prince, ce qui m’octroie 2 voix.
  2. Wallace ne contrôle aucun Vampire titré.
  3. Charlotte contrôle un primogen, ce qui lui octroie 1 voix.
  4. Pénélope contrôle un prince, ce qui lui octroie 2 voix.
  5. Comme joue une Political action 2, cette dernière m’octroie 1 voix de plus, amenant mon total de voix à 3.

Je remarque que même avec ta carte de Political action 2, tu as la même quantité de voix totale que la somme de celles de tes adversaires! (3 = 3)

C’est le cas! Ici, j’ai un problème: si je n’ai pas d’Action modifier 1 qui ont le potentiel d’augmenter mon nombre de voix (Ex.: Awe, Bewitching Oration ou encore Perfect Paragon), je ne peux pas espérer gagner mon référendum.

C’est pour ça qu’il faut parfois négocier pour recevoir l’appui de certains joueurs. Comme nous n’avons pas le Vote lock, il est préférable de chercher à avoir l’appui de certains Methuselah autour de la table. Un adversaire pourrait être d’accord d’ajouter ses voix aux nôtres pour assurer la passation de notre référendum.

S’allier à d’autres Methuselahs


Le jeu des alliances peut certainement peser dans la balance lorsque vient le temps de comptabiliser les voix. Une alliance, même avec un joueur plus faible peut nous faire temporairement avoir le Vote lock et ainsi faire passer nos référendums sans trop de difficulté. Vois l’exemple ci-dessous:

  1. Je contrôle un prince, ce qui m’octroie 2 voix.
  2. Pénélope contrôle un cardinal, ce qui lui octroie 3 voix.
  3. Charlotte contrôle un primogen, ce qui lui octroie 1 voix. Darius négocie avec Charlotte et cette dernière accepte de s’allier temporairement à celui-ci. Elle promet de voter en faveur du référendum à venir. Cette alliance porte donc le compte des voix à 4 contre 3.

Ce Vote lock temporaire rendu possible par cette alliance avec Charlotte me permet donc de passer mon référendum sans trop de tracas.

Les alliés naturels


Pourquoi se serait-elle alliée à toi? Charlotte n’est-elle pas ton ennemie?

Oui, tu as raison. Ultimement, c’est mon ennemie, mais elle pourrait tout de même être tentée de s’allier avec moi parce qu’elle pourrait tirer un avantage de notre alliance: soit me soutirer une promesse l’avantageant dans le futur, soit s’assurer que l’issu du référendum ne l’affectera pas, etc. N’oublie pas qu’elle est en quelque sort mon alliée naturelle.

N’oublie pas que nous sommes tous le prédateur d’un autre Methuselah et que ce même Methuselah est aussi le prédateur d’un autre. Or, quand nous analysons les relations de la table de ce point de vue, il est possible d’identifier des ennemis communs avec d’autres joueurs: ma proie est aussi le prédateur du Methuselah d’en face, et mon prédateur est aussi sa proie. Donc, comme nous avons des Methuselah ennemis en commun, une action contre ma proie, ou encore plus contre mon prédateur, sera fort probablement supportée par mon alliée vu que mon action l’avantage aussi.

À gauche, on voit que je suis allié avec Charlotte puisque nous avons des proies/prédateurs en commun, soit Wallace et Pénélope.

À droite, c’est la représentation d’une partie à cinq Methuselahs. J’ai deux alliés naturels puisque je partage Wallace comme ennemi commun avec Ziegfried, et Pénélope avec Charlotte. Cependant, ce n’est pas parce que j’ai deux alliés naturels que ma situation est plus facile pour autant. Remarque que mes deux alliés ne sont pas, eux, des alliés réciproques! Alors, négocier avec l’un est très souvent désavantageux pour l’autre! Faut faire gaffe à ce que l’on propose!

Négocier un bleed avec sa proie


Il peut même arriver que l’on négocie un bleed pour gagner temporairement le Vote lock afin de faire passer une Political action 2 contre un deuxième adversaire.

Je ne vois pas comment on peut faire avaler cette idée à notre proie.

Comme les référendums qui se terminent ex æquo se soldent par un refus des termes, il peut arriver que le référendum ne se décide qu’à 1 seule voix de différence. N’oublie pas que le Edge octroie 1 voix lorsqu’il est défaussé lors d’un référendum. Gagner le Edge (ou le retirer à une adversaire) peut donc faire balancer le résultat d’un référendum en notre faveur. Ainsi, il peut arriver que notre proie accepte un «petit» bleed en échange d’une considération future et de la certitude de la réussite d’une Political action 2 contre un adversaire commun. En bleedant avec succès, on gagne le Edge, et ainsi, on peut contrôler l’issu du référendum.

C’est intéressant. Je n’aurais jamais pensé à cela.

Pour éviter des mauvaises surprises, il arrive même parfois que les termes d’une Political action 2 soient discutés avant même qu’elle soit jouée!

Bien sûr! Pourquoi gaspiller une Political action 2 si nous n’avons pas le Vote lock?

En d’autres termes, pourquoi tenter une Political action 2 si nous savons d’avance qu’elle sera fort probablement rejetée? Chaque action qu’un Vampire tente est un risque que quelque chose se passe mal.

L’action peut être bloquée, par exemple.

Exactement, en plus du combat (dont l’issu est incertain), notre Vampire terminera son tour locké.

C’est mal?

Disons que c’est rarement souhaitable, car c’est une forme de vulnérabilité: son état empêche les réactions et le blocage des actions clés. C’est la raison pour laquelle les cartes qui permettent d’unlocker sont si fortes.

Je vois! Puisque le fait d’être locké soit si désavantageux, il faut impérativement que nos tentatives soient le plus efficaces possible.

C’est ça! D’où l’intérêt de discuter avec les autres Methuselahs avant de tenter une Political action 2.

Est-ce qu’il arrive que l’on souhaite discuter et négocier même si l’on a le Vote lock?

Bien sûr! Pourquoi ne pas tenter d’en avoir plus pour son action? Il se pourrait que l’on ait quelques propositions intéressantes à nous faire pour éviter de perdre du pool suite à un Kine Resources Contested! 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *