Analyse d’une table – Niveau 3 – Le stealth vs l’intercept

Toujours en lien avec le fait d’être tappé ou untappé, il faut déterminer si tu en retireras un avantage ou pas. Comme je l’ai dit précédemment, tu peux vouloir garder un Vampire untappé si:

  • Tu souhaites bloquer des actions;
  • Tu souhaites utiliser des cartes de réaction;
  • Toute autre raison plus rare: éviter les désagréments de l’attribut Infernal, des cartes comme Sensory Deprivation, etc.

Prenons le cas où certains de tes Vampires restent untappés pour tenter de bloquer les actions. Il faut se demander si cela en vaut la peine, car qu’arriverait-il si ta tentative de blocage rate? Ç’aurait finalement été une occasion perdue d’agir avec ton Vampire au lieu de rester passivement untappé inutilement.

Qu’est-ce qui peut m’en empêcher de bloquer si je suis untappée?

Il est possible que ton prédateur joue des Vampires qui sont capables de produire du stealth. Le stealth est un effet de carte qui empêche les actions d’être bloquées. Certaines disciplines peuvent octroyer du stealth en plus ou moins grande quantité, d’autres, pas du tout.

Donc, si je n’ai pas la possibilité de générer de l’intercept, je suis très vulnérable contre les actions avec du stealth… Faut-il absolument des disciplines spécifiques pour générer du stealth?

À priori, non. Toutes les actions non dirigées se font à +1 stealth (hunt, Equip action, Recruit action, Employ action, Political action, etc.). De plus, il est aussi régulier de voir des actions qui ont, «built-in», c’est-à-dire à même l’action, un ou plusieurs stealth. C’est clairement indiqué sur la carte, en gras. J’ai mis quelques exemples pour être clair.

Note: Ce sont des cartes d’Action et non des Action modifiers. Aucune ne peut modifier une action déjà en cours, même s’il est inscrit +1 stealth sur elle…

Le stealth augmente les probabilités qu’une action passe sans qu’un minion la bloque. Souvent, modifier une action par un seul stealth sera suffisant pour qu’une action réussisse, sans opposition. Seuls les minions qui on de l’intercept permanent (octroyé par une carte ou comme pouvoir passif, comme Neighbor John) ou ceux qui jouent des disciplines d’intercept (e. g.: Auspex et Animalism) peuvent espérer avoir une chance de bloquer une action modifiée avec du stealth.

Il est vrai qu’il existe deux Action modifiers sans discipline qui génèrent du stealth, mais Uncontrolled Impulse n’est utilisable que par les Ishtarri et Stealth Ritus n’est que rarement jouée, car elle est très coûteuse et restrictive. En fait, elle n’est présente que dans un seul deck du Tournament Winning Deck Archive (TWDA), c’est pour dire…

C’est bien beau tout ça, mais peux-tu me résumer à quoi je dois porter une attention particulière?

En fait oui, je te dirais de regarder les disciplines jouées par les Vampires adverses. Voici un tableau qui compare la quantité de cartes Action modifiers qui génèrent du stealth, par discipline.

Je remarque qu’Obfuscate, Obtenebration, Celerity et Chimerstry sont les disciplines les plus à surveiller.

En effet. Remarque que ce tableau ne regroupe que les cartes Action modifiers. Donc, sans aller trop loin dans l’analyse, on peut considérer que plus une discipline possède de cartes qui modifient le stealth, plus elle est à redouter dans ces circonstances.

D’accord, mais ça ne me dit pas si je dois garder des Vampires untappés ou pas. Admettons que j’ai un deck d’archétype stealth-bleed comme prédateur. Est-ce que ça vaut la peine de rester untappé, ou pas?

Si le Methuselah joue du stealth à outrance, on peut se questionner sur le bien-fondé de rester untappé, à moins que cela ne soit pour jouer une Reaction (Ex.: Deflection, après un gros bleed. Voire l’article «Rediriger un bleed efficacement»)

Je me permets de faire un commentaire à ce point-ci de la discussion. Même si un Vampire a une discipline de stealth, ça ne veut pas dire que le Methusalah a bâti un deck dans lequel il joue des cartes de stealth. Pour le deviner, tu devras attendre que le Methuselah contrôle un Vampire supplémentaire ou, si elle est assez volumineuse, tu pourras consulter le Ash heap pour savoir si celui-ci a défaussé des cartes de stealth.

Tu peux aussi jouer de l’intercept!

Oui, et c’est là où je voulais en venir! Dans le cas où tu n’interceptes pas, la question du stealth est vite réglée. Mais si tu jouer des disciplines qui permettent de jouer de l’intercept, là, ça change. Tu pourrais vouloir rester untappé tout de même, vue que tu aurais de bonnes chances de bloquer malgré le stealth. Voici un tableau qui compare la quantité de cartes Reaction qui génèrent de l’intercept, par discipline.

Ok, là c’est clairement Auspex et Animalism qui dominent!

En effet. Bref, ce que je souhaite te faire voir, c’est qu’il faut se questionner sur le bien-fondé de rester untappé et les risques que les actions engendrent. Vampire: The Eternal Struggle est en quelque sorte une course où il faut tenter de faire le plus d’actions possibles en minimisant les risques et en maximisant les gains. Tenir compte de qui joue du stealth et qui joue de l’intercept est une information capitale. C’est la troisième clé qu’il faut tenter de maîtriser pour réussir à bien évaluer les forces en présence autour de la table.

Analyse d’une table – Niveau 2 – Le rapport gain/perte

Darius, je ne peux pas contredire ce que tu viens d’expliquer dans ton précédent article, mais ce n’est vraiment pas aussi simple que ça! Premièrement, les joueurs ne font pas que bleeder leur proie!

Je sais, Wallace, mais ce n’est qu’un cas de figure pour aider Charlotte à comprendre les concepts de base.

Deuxièmement, dans certaines situations, il est préférable de tenter de faire une action, même si cela nous empêche de bloquer un bleed venant de notre prédateur. Notre action pourrait avoir plus de poids que notre blocage.

Que veux-tu dire?

Eh bien, je dis qu’un bleed de 1 reste un bleed de 1… À moins que tu tiennes au Edge, ce bleed aurait un impact mineur sur ta partie. Rester untappé pour bloquer un bleed potentiel d’1 pool, ce n’est pas très…

Optimisé?

C’est ça. Dans ce cas, tu aurais probablement mieux à faire que de bloquer.

Tout dépend de combien de pools il te reste! S’il te reste 20 pools, un bleed de 1 ne te ferait que perdre 5% de ta quantité totale, tandis que si tu ne possèdes que 3 pools

…c’est le tiers qui partirait. Ça change la donne!

Tout cela est vrai. Il faut parler de ce que j’appellerais le rapport gain/perte, c’est-à-dire ce que tu t’exposes de subir de la part d’un adversaire contre ce que tu cherches de leur faire subir en retour.

Bloquer un bleed de 1 ou bleeder sa proie pour 5?

C’est à toi de juger ce que chaque action et chaque risque «vaut» pour toi. Comme Pénélope l’a mentionné, un bleed de 1 n’a pas le même impact sur toi si tu as peu de pools ou si tu en possèdes une quantité «confortable». Or, les actions qu’un joueur peut qualifier d’importantes ne le sont qu’avec l’expérience de jeu. Cependant, rappelle-toi les priorités:

  1. Survivre
  2. Améliorer sa situation
  3. Détériorer celle des autres

Je n’oublie pas. Mais… admettons que ma proie soit à ma portée, c’est-à-dire que j’ai de bonnes chances de la tuer lors de mon tour, est-ce que c’est préférable de tenter le tout pour le tout et de mettre de côté ce judicieux conseil?

Fort probablement que tu devrais tenter de tuer ta proie. Il ne faudrait pas que tu échappes un Victory Point (VP) de peur de perdre la partie. À un moment ou à un autre, tu devras te lancer et tenter le coup. C’est la seule façon de gagner. Si tu crois avoir de très grandes chances de réussir à sortir ta proie durant le tour, ça serait une décision à la fois offensive et défensive.

Quoi? Tuer sa proie est super offensif, il me semble!

D’abord, oui: tu gagnes un VP. Mais de plus, le fait de gagner 6 pools améliore grandement ta capacité à survivre aux attaques des autres et à améliorer ta situation dans le futur : payer pour des cartes, sortir d’autres Vampires, etc.

Bref, quand on doit évaluer si tes Vampires peuvent agir ou pas, on ne peut pas mettre de côté le fait que certaines actions ont le potentiel d’avoir plus d’impact que d’autres. Ça, il n’y a que l’expérience de jeu qui pourra t’aider à le savoir. Tu feras des erreurs de ce genre et il faudra que tu apprennes d’elles. 🙂

Vers le Niveau 3

Analyse d’une table – niveau 1 – Tappé vs Untappé

Darius, je ne sais jamais quand laisser mes Vampires untappés ou non… Les joueurs autour de la table prennent des décisions différentes et je ne comprends pas sur quoi ils basent leur réflexion…

D’abord, il faut savoir à quoi ça sert de rester untappé. Plusieurs raisons peuvent motiver un Methuselah à ne pas faire d’action avec ses Vampires à son tour.

  1. Rester untappé pour avoir la chance de bloquer une action
  2. Rester untappé pour pouvoir jouer des cartes de réactions (ex.: Deflection)
  3. Rester untappé de peur d’agir (se faire bloquer sans être capable de se défendre adéquatement en combat)

Ok, mais comment je prends une décision?

Débutons en douceur. Je pense que l’analyse d’une situation peu se faire en plusieurs «niveaux», comme les couches d’un onion. Il y a des niveaux d’analyse qui sont généraux et de surface et d’autres, plus poussées, qui nécessitent une plus grande expérience et une plus solide connaissance du jeu.

J’aimerais comprendre par étape, ça l’air d’une bonne idée.

Je le pense aussi. Voyons ce que je peux faire pour t’aider


D’abord, je propose de voir chacun des tours comme des situations distinctes parce que chacune d’elles seront différentes. Une panoplie de choses peuvent changer drastiquement une situation de table entre deux de tes tours: des nouveaux Vampires sont entrés en jeu, des Vampires sont sur le point d’entrer en jeu, des Methuselahs sont éliminés de la partie, certains de tes Vampires sont en torpeur, etc. Tu dois considérer chaque tour comme un genre de «mini-puzzle» auxquel il faut:

  1. Survivre
  2. Améliorer sa situation
  3. Détériorer celle des autres

Probablement dans cet ordre. La façon la plus facile et directe de tenter de bloquer est d’avoir un Vampire untappé.

C’est logique. On agit et on bloque.

Pour faire un peu de ménage là-dedans, simplifions à l’extrême: comparons simplement le nombre de Vampires untappés d’un Methuselah contre ceux de ses adversaires.

Comme s’il n’y avait que de ça dont il fallait se soucier?

Oui. Pour ce faire, quoi de mieux qu’un exemple. Ci-dessous, Wallace est le joueur actif (représenté par une étoile jaune). C’est son tour de jouer. Il réfléchit d’abord à:

  • Sa situation présente (ce qu’il peut faire contre sa proie)
  • Sa situation futur (ce que son prédateur pourra faire contre lui)

Il souhaite calculer quelles sont ses chances de réussir à bleeder Charlotte tout en bloquant tous les bleeds de Darius. Wallace évalue sa situation avec chacun de ses adversaires:

  • Wallace VS Charlotte: D’abord, il sait que Charlotte ne bloquera aucune de ses actions, puisque son unique Vampire est tappé [1].
  • Wallace VS Darius : Ici, Wallace voit que Darius a deux Vampires tappés. Par contre, il sait que Darius les untappera au début de son tour, ce qui lui donnera deux bleeds potentiels [2]. Donc, Wallace devrait garder deux Vampires untappés pour bloquer les deux bleeds potentiels de Darius.
  • Wallace VS Pénélope : Tant que la partie reste à quatre joueurs, Pénélope est l’alliée théorique de Wallace, c’est à dire qu’ils partagent les mêmes ennemis, la proie de l’un étant le prédateur de l’autre. En d’autres termes, ils partagent certains intérêts. Wallace et Pénélope veulent tous les deux s’attaquer à Charlotte et à Darius. Il en sera tout autrement dès qu’un des quatre joueur sera éliminé, mais dans le cas présent, telle est la situation.

Conclusion de Wallace : Comme il doit garder deux Vampires untappés pour bloquer les bleeds potentiels en provenance de Darius, il peut se permettre de bleeder Charlotte avec son troisième Vampire.

Ah bien, c’est assez simple!

Simpliste, je dirais. Cet exemple est trop simplifié pour simuler les circonstances d’une partie réelle… PLusieurs autres facteurs, beaucoup plus subtils, viendront fausser ces données. Mais comme j’ai mentionné: c’est un premier niveau d’analyse.

Ouais. J’imagine! Parce que je suis certaine que je ne peux pas me fier qu’à ça pour prendre une décision. Je prévois que nous parlerons des disciplines et des clans dans le futur.

C’est certain! Nous traiterons d’abord des données connues, celles qu’il est possible de prévoir ou les informations pertinentes visibles. J’entends ici la quantité de minions untappés (on vient d’en parler), les disciplines jouées, les équipements, les locations en jeu, etc. Et ensuite, nous entrerons en territoire des données inconnues, celles dont on se doute: la composition de la main du joueur «à-ce-moment-précis-de-la-partie», la composition de son deck, ses intentions, ses alliances, etc. Nous y reviendrons bientôt.

J’ai hâte de lire la suite!

Vers le Niveau 2