Mirror Image vs Wake (vs Form of Mist)


Hier soir, Wallace a bloqué mon Sensory Deprivation en utilisant un On the Qui Vive sur un Vampire tappé. Je n’ai pas trop compris l’issue du combat…

Ah! Je vois. Le problème, c’est le wake.

Le wake? Tu veux dire le On the Qui Vive?

Entre autres…

Quel est le problème?

Tu te souviens de l’article «[…] until the end of this action.»?

Oui.

Eh bien, cet article détient une partie de la réponse à ton interrogation. Voyons ce qui est écrit sur On the Qui Vive:

This minion wakes (they ignore the requirement to be untapped for playing reaction cards and attempting to block until the end of the action). If this minion is an ally, they do not untap as normal during their next untap phase.

Or, après l’effet de ton Mirror Image, l’action de ton Sensory Deprivation a continué. Tu étais donc encore dans la même Action.

Oui…

Ainsi, le On the Qui Vive de Wallace était toujours actif! Il pouvait toujours bloquer l’action comme s’il était untappé. Or, comme tu n’as pas ajouté de stealth, il a pu bloquer une seconde fois: ton action était toujours à +0 stealth et Jubal était toujours à +0 intercept. Ç’aurait été la même chose avec les autres cartes de wake: Wake With Evening’s Freshness, Fillip, Eyes of Argus et Forced Awakening.

Donc… Ça ne donne rien du tout de continuer l’action as if unblocked, d’abord!

Oui, oui! Si Wallace avait bloqué avec Jubal untappé, la situation aurait été tout autre! Après ton Mirror Image, Jubal n’aurait pas été en mesure de continuer de bloquer parce qu’il aurait été tappé après le blocage initial. Et ça, ç’aurait un changement de situation important si l’on compare avec celle au moment du blocage. Dans cette situation, il aurait fallu que Wallace joue un wake pour continuer de bloquer avec Jubal.

En fait, si Callirus avait eu Protean à supérieur, il aurait pu jouer Form of Mist et ç’aurait réglé ton problème!

Double Deflection

Darius, as-tu trouvé la réponse à notre question d’hier?

Laquelle, encore?

Oui, oui! Rappelle-toi:

Nous n’étions plus que trois à jouer: Ziegfried avait été éliminé précédemment.

  1. Wallace me bleedait avec Appius Claudius Corvus.
  2. J’ai décliné le blocage et j’ai joué mon Deflection pour rediriger le bleed chez ma proie, Charlotte.
  3. Une fois le bleed redirigé, Charlotte a, elle aussi, joué un Deflection. Se faisant, elle a renvoyé le bleed chez moi puisque j’étais la seule cible éligible pour recevoir le bleed de Wallace.

Alors ma question était la suivante: Est-ce que j’avais encore la possibilité de déclarer un bloqueur malgré le fait que j’avais décliné mon droit de bloquer avant?

Oui, tu pouvais. Voici l’explication officielle qui vient tout droit du VEKN.

If the target of a directed action is reset, a new « choose blockers » opportunity results. [RTR 19970630]

Voilà, donc si je traduis librement : «Si la cible d’une action dirigée change, l’opportunité de bloquer est de ce fait restauré.» Bref, tu aurais finalement pu bloquer le bleed.

Ah, je m’en doutais! J’ai hâte de remettre ça dans la figure de Wallace!

Comment vais-je garder mon pool au-delà de zéro?

Après s’être questionné sur nos méthodes offensives, tout cela ne servirait à rien si nous n’arrivions pas à rester en vie assez longtemps pour tuer notre proie. La perte de pool est inévitable dans tous les decks ; par exemple, le seul fait d’influencer des Vampires fait perdre du pool. Il faut donc réfléchir à comment donner du fil à retordre à notre prédateur (et probablement aux autres Methuselahs aussi) en gardant notre pool le plus haut possible, le plus longtemps possible.

Dépendant du deck monté, certaines stratégies peuvent être plus efficaces que d’autres. Rester en vie n’est pas chose aisée, mais une grande variété d’éléments peuvent nous aider à gagner du pool ou éviter d’en perdre. Certains requièrent de la tactique (comment le deck est joué) et non de la planification stratégique (comment le deck est monté), ce que nous verrons sous peu.


Gagner du pool

D’abord, la façon la plus évidente de gagner du pool, quoique probablement la moins certaine, est de tuer sa proie. En effet, on gagne un Victory Point (VP) et, par la même occasion, 6 pools lorsque l’on réussit cet exploit. Ce gain de 6 pools peut réellement nous sortir du pétrin, spécifiquement lorsque la partie s’approche d’un point culminent où tous les Methuselahs sont en détresse. Toutefois, il est très risqué de ne compter que sur le seul fait d’éliminer sa proie pour se sortir d’une fâcheuse situation, car cela nécessite que le deck soit très agressivement orienté sur la rapidité. Comme plusieurs facteurs peuvent venir perturber la stabilité d’une table, le «tout-ou-rien» est téméraire:

  • Un prédateur spécialement résistant
  • Un vote inattendu d’un Methuselah allié
  • Un combat perdu
  • Un gain subit de pool de la part de notre proie
  • Etc.

Cela dit, gagner du pool en éliminant sa proie est une source tout à fait envisageable, mais elle résulte plus d’un événement incertain que d’une machination. Une approche plus équilibrée en liant plusieurs sources de gains de pools est fortement conseillée.

Une autre façon de gagner du pool est de faire passer des actions politiques. Lorsque l’on contrôle le vote autour de la table, il faut savoir s’en servir à son avantage. Certaines cartes telles que Consanguineous Boon, Parity Shift, Ancient Influence, Diversity ou encore Political Stranglehold peuvent facilement entrer dans une stratégie politique. Dans ce contexte, Armin Brenner est intéressant. Aussi, couplé à une stratégie offensive en combat, Anathema sera sérieusement à considérer.

Il est également possible d’augmenter notre pool à l’aide de certaines Actions. Art Scam, Kindred Spirits, Legal Manipulations en sont des exemples classiques.

Ensuite, certaines cartes Masters telles que Powerbase: Chicaco, High Museum of Art, Atlanta; Liquidation, Short-term Investment, Secret Horde et Ashur Tablets nous font gagner du pool directement. Même si Ascendance peut à priori avoir l’air intéressante, elle ne l’est pas. Le gain d’1 pool est trop inefficace si l’on compare à d’autres cartes qui ont un effet similaire, mais qui restent de manière permanente sur la table: je pense à Blood Doll ou encore Vessel, entre autres.

Il est aussi possible de ramener du blood des Vampires contrôlés vers notre pool. Minion Tap, Villein, Blood Doll, Tribute to the Master et Vessel sont les cartes les plus communes pour ce genre de manipulation.

Ces options, couplées à une source de gain de blood pour les Vampires (Library Hunting Ground, Papillon, Carver’s Meat Packing, The Rack, par exemple), sont des façons efficaces et régulières de gagner du pool.

De plus, contrôler l’Edge au début de son tour nous fait gagner 1 pool. Ceci dit, garder le contrôle de l’Edge tout un tour n’est pas une chose facile, surtout lorsqu’il reste beaucoup de Methuselahs autour de la table. Il faut réussir à bleeder sa proie et empêcher les autres de le faire. Une stratégie d’intercept peut aider. De plus, des cartes telles que Madness Network ou Enkil Cog seront fréquemment utilisées dans ce type de tentative puisqu’elles permettent de bleeder à la fin de la Minion phase de notre prédateur, et donc, de probablement être le dernier à bleeder avant le début de notre Untap phase.

Finalement, il existe certains Vampires qui permettent de gagner du pool: Victoria, Bartholomew, Saqqaf, Keeper of the Grand Temple of Set pour ne mentionner que ceux-ci. Quant à The unnamed, celui-ci offre aussi une façon de gagner du pool, mais son attribut Infernal vient quelque peu amoindrir son effet bénéfique.


Bloquer les actions

Jouer un deck qui intercepte les actions est un moyen efficace de se protéger contre son prédateur. Auspex peut être d’une très grande aide, même contre des attaques venant de nos «alliés» (Ex. : Eagle’s Sight). Si une telle stratégie de défense est attrayante, il faudra prévoir une quantité suffisante de cartes d’intercept pour pouvoir en avoir tout au long de la partie.


Gérer les bleeds de son prédateur

D’une part, certaines cartes telles que Steadfastness, Camaraderie, Dummy Corporation ou encore Telepathic Counter permettent de réduire le bleed.

D’autre part, lorsque les cartes de réduction de bleed ne sont pas accessibles, quelques options s’offrent à celui ou celle qui souhaite tout de même restreindre le bleed de son prédateur. Protected Ressources impose au prédateur une limite légale. Il est aussi possible de laisser planer la menace (ou le doute) avec un ou deux Archon Investigation. La peur liée au Archon Investigation peut faire en sorte qu’un prédateur n’augmente pas son bleed au-delà de 3, ce qui est un bon début si on nous menace avec Dominate, Dementation ou encore Presence!

Ensuite, rediriger un bleed, c’est-à-dire faire subir le résultat d’un bleed à un autre joueur à notre place, est un moyen très efficace de nous en protéger tout en nous rapprochant de notre objectif premier. La menace l’une redirection peut faire réfléchir notre prédateur, ce qui n’est pas anodin. En effet, ce dernier peut être retissant à augmenter la valeur de son bleed s’il finit par bleeder sa grande proie. Au final, il nous aurait aidés plus qu’à lui-même. Des cartes comme que Deflection, Redirection, My Enemy’s Enemy, Lost in Translation ou encore Telepathic Misdirection sont monnaie courante. Il est aussi possible utiliser le pouvoir passif d’Askinya Daclau si elle se retrouve dans notre deck.


Envoyer du blood sur les Vampires de la région non contrôlée

Lorsque les Vampires sont contrôlés, le pool précédemment transféré devient le blood du Vampire. Qu’il soit sous forme de blood ou non, il reste que le pool est une ressource limitée. D’abord, on peut tenter de payer ses Vampires moins cher en utilisant des cartes telles que Grooming the Protégé, Powerbase: Montreal, Dreams of the Sphinx ou encore Govern the Unaligned. Toutes ces cartes permettent d’envoyer des bloods de la Blood bank directement sur un Vampire non contrôlé, ce qui nous fait faire un quadruple gain:

  1. On paye moins de notre pool pour sortir le Vampire
  2. On utilise moins de transfers pour le même résultat et, par le fait même, on accélère sa sortie
  3. En cas d’urgence, on peut «retrotransférer» les bloods vers son pool

En effet, il est aussi possible de prendre ces mêmes bloods qui se retrouvent sur les Vampires de la région non contrôlée et de les «rétrotransférer», c’est-à-dire de les ramener vers notre pool. Lors de l’Influence phase, nous avons l’option de les ramener en utilisant 2 tranfers par pool récupéré. Cette technique peut s’avérer très utile en cas d’urgence. Jumelée à une source de gain de bloods (Ex.: Govern the Unaligned, Arcane Library), cette technique peut être plutôt efficace. Voici un exemple de «rétrotransfert»:

  1. Lors de la Minion phase, Lucinde, Alastor tente de jouer un Scouting Mission à supérieur. Comme l’action est à +1 stealth, sa proie décline le blocage et son prédateur aussi.
  2. 2 bloods sont transférés de la Blood bank vers un Vampire plus jeune que Lucinde, Alastor dans la région non contrôlée.
  3. Lors de l’Influence phase, le Methuselah ses 4 transfers (2 transfers chacun) pour ramener les bloods vers son pool.

Cela dit, Information Highway serait très aidant puisqu’il vous permettrait de rapatrier jusqu’à 3 bloods par tour.


Comme on vient de le voir, les options sont nombreuses. L’important est de toujours se garder au moins une façon de faire augmenter son pool à un moment ou à un autre lors d’une partie. Cela nous permet d’avoir un meilleur contrôle, à la fois sur notre pool, mais aussi sur le blood des Vampires.

Comment vais-je réduire le pool de ma proie à zéro?

Avant même de regarder les cartes de library, nous devons nous assurer que notre deck doit être en mesure de répondre à quelques grandes questions, lesquelles découlent de principes fondamentaux. Sans avoir à satisfaire à chacun d’eux, il faut à tout de moins s’y être penché et y avoir cogité. Aucune stratégie n’est parfaite; chacune n’est en réalité que le reflet de nos choix et de nos trop nombreux compromis.

Si l’on ne tue jamais notre proie, on ne peut pas gagner.
Si l’on ne peut pas gagner, à quoi bon jouer?

Avant de penser à comment rester en vie, il faut prévoir comment on souhaite remporter la partie. Sans avoir la prétention de présenter une liste exhaustive des possibilités, voici quelques options qui s’offrent à nous:


Le bleed

Le bleed est la manière la plus facile de faire perdre du pool à sa proie. D’abord, certaines disciplines permettent d’augmenter la quantité de bleed d’une action, ce qui la rend beaucoup plus efficace. certaines actions telles que Computer Hacking, Enchant Kindred, etc. Il existe aussi des Actions modifiers tels que Aire of Elation, Eyes of Chaos ou Conditioning peuvent augmenter le bleed.

Ensuite, une autre stratégie de bleed qui est tout aussi valable serait le breed, c’est-à-dire de contrôler plus de Vampires en en créant (Ex.: The Embrace, Third Tradition Progeny, Creation Rites, etc.) pour bleeder sa proie le plus fréquemment possible. Des cartes comme Foundation Exhibit ou Madman’s Quill peuvent venir en support à cette stratégie.


Le vote

Quelques Political actions peuvent faire enlever du pool aux adversaires. Kine Resources Contested, Conservative Agitation, Parity Shift ou Ancilla Empowerment n’en sont que quelques exemples communs. Cette stratégie demande généralement de contrôler des Vampires titrés ou encore avoir la possibilité d’augmenter le nombre de votes à l’aide de cartes telles que Legacy of Pander, Ventrue Headquarters ou Awe, pour ne nommer qu’elles.


L’attrition

Le principe de l’attrition peut sembler un peu étrange. Elle demande à ce que le Methuselah installe des cartes qui feront perdre du pool à sa proie sur une base régulière et automatique (Ex.: lors de chaque Untap phase ou lors de chaque Master Phase, etc.). Des cartes telles que Army of Rats, Smiling Jack the Anarch, Antediluvian Awakening ou encore 419 Operation sont des exemples. Dans plusieurs des cas, offriront la possibilité aux autres joueurs de de détruire les cartes installées, et donc, celles-ci devront être protégées de ces tentatives. C’est la raison pour laquelle la stratégie de l’attrition est souvent jumelée à celle de l’interception.


Le combat

Le combat peut affecter le pool d’un Methuselah de quelques manières. D’abord, le fait d’avoir des Vampires endommagés, en torpeur ou encore détruits réduit considérablement les ressources globales d’un Methuselah: il doit transférer du pool vers ses Vampires pour les garder en vie, il doit payer du blood pour sortir ses Vampires de la torpeur, il peut devoir influencer d’autres Vampires puisque le nombre total qu’il contrôle est en diminution, etc.

Plus important encore, envoyer des Vampires adverses en torpeur permet de tirer profit de cartes telles que Fame, Tension in the Ranks, Blessings of the Loa ou encore Dragonbound.


Le dommage indirect ou le transfert de pool

Finalement, il y a toutes les autres façons de faire perdre du pool, moins usuels, mais qui de manière bien planifiée peuvent être tout aussi efficaces que de bleeder. The Trick of the Danya, par exemple. Cela dit, il est généralement plus difficile de bâtir des deck autour de ces stratégies. Je conseille donc aux nouveaux joueurs de ne pas explorer cette avenue en premier.


Tout dépendant du type de deck que vous bâtirez, certaines des stratégies citées plus haut devraient faire plus votre affaire que d’autres. La majorité des decks utilisent les Minions pour bleeder la proie, mais comme on vient de le voir, d’autres options sont possibles. Souvent, un mélange de deux ou trois stratégies complémentaires sont conseillées pour donner plus de versatilité.

Blissful Agony à deux Methuselah

Je ne m’en souviens jamais: est-ce que je peux jouer un Blissful Agony à supérieur même s’il ne reste que deux Methuselah?

Oui. En fait, regardons le texte de la carte:

Strike: combat ends. Choose a minion controlled by a Methuselah other than the opposing vampire’s controller. The opposing vampire and the chosen minion enter combat.

La partie clé c’est: «a Methuselah other than the opposing vampire’s controller». Cette phrase est là pour restreindre le choix des Vampires contre qui l’opposing vampire va commencer un nouveau combat.

Oui, c’est pour que deux autres Methuselah envoient des Vampires à l’abattoir!

C’est sûr qu’on peut forcer un nouveau combat avec un Vampire appartenant à un autre Methuselah, mais tu peux aussi tout simplement reprendre le combat. Parce que le Methuselah «other than que opposing vampire’s controller» peut être toi-même!

En fait, la carte empêche que deux Vampires d’un même Methuselah se battent entre-eux.

Quoi faire contre le stealth à outrance?


Hier, j’ai eu beaucoup de difficulté à gérer ton deck de bleed Malkavian. Tu me bleedais tous les tours et tu stealhtais au besoin. Je me suis senti très impuissant devant cette situation. Qu’aurais-je pu faire pour gérer tes attaques?

Eh bien, je dois avouer que c’est un deck contre lequel il est spécialement difficile de se défendre! Je te comprends. Tu n’es pas le seul dans cette situation. En fait, tout le monde l’est! Le problème réside dans le fait que le stealth provient généralement de la main du joueur qui, elle, est cachée.

Errr… Et alors?

La façon la plus efficace de conter un deck de ce genre est de bloquer avec de l’intercept.

D’accord, mais comme je ne jouais pas d’intercept, je ne savais pas quoi faire!

C’est juste. Il y a deux stratégies maîtresses dans ces cas-là.

  1. Toujours tenter de bloquer
  2. Ne jamais tenter de bloquer

QUOI?!?

Exactement. Ça peut paraître un peu contre-intuitif, mais ne jamais bloquer peut faire partie de la stratégie.

Errr… ok? Peux-tu préciser ta pensée un peu?

En fait, la première stratégie est de s’arranger pour que l’adversaire manque de stealth (il n’a plus de cartes de stealth dans sa main). Comme ce dernier a un deck avec une quantité limitée de cartes, si tu tentes toujours de le bloquer, il lui en manquera éventuellement.

Je comprends cette stratégie, mais pourquoi voudrais-je tenter la stratégie de ne jamais bloquer? Il me semble que ça n’a pas de sens.

En fait, c’est un pari que tu fais. En prenant cette décision, tu mises sur le fait qu’éventuellement il aura tellement de cartes de stealth dans sa main qu’il n’aura rien d’autre. D’une certaine manière, sa main serait figée et ses actions seraient par le fait même limitées: Moins de cartes +bleed, moins de cartes de Combat, moins de cartes Reaction, moins de cartes Master, moins de tout. Comme les cartes de stealth ne sont jouables que si l’on en a besoin (contrer une tentative de blocage ou pour contrer de l’intercept), c’est plus difficile pour un joueur dont la main n’est composée que de stealth de ravoir une main variée. Il devra en défausser une par tour pour pouvoir s’en débarasser.

Ishhh… c’est long de faire varier sa main en ne défaussant qu’une carte par tour lors de la Discard phase!

C’est vrai… Les bons joueurs connaissent cette stratégie et plusieurs se munissent de cartes leur permettant de défausser plus d’une carte par tour, comme Powerbase Los Angeles ou encode The Barrens pour ne nommer que celles-là.

Elles fonctionnent toujours ces stratégies?

Non. C’est un pari. Mais dans le cas où tu ne joues pas d’intercept du tout, ça reste une option. Un mauvais plan vaut mieux que pas de plan du tout.

Tu pourrais aussi demander l’aide de quelqu’un. Tu pourrais toujours négocier avec un autre joueur pour qu’il joue un petit Eagle’s Sight ou un Major Boon en ta faveur! Et si cela faisait l’affaire de tout le monde? On ne perd jamais à le demander!

C’est noté! Hum… Darius, y aurait-il une chose à éviter?

Oui, il faut impérativement éviter de valser entre les deux stratégies. L’objectif premier est de geler la main de l’adversaire. Si tu ne bloques que parfois, ton adversaire aura la chance de jouer des cartes variées sur une base régulière et cela aura pour effet de le faire piocher fréquemment et donc d’augmenter la variété de cartes dans sa main. Il aura par le fait même la possibilité de se débarrasser de son stealth ou dans le cas contraire de refaire sa main de stealth. Dans les deux cas, ce n’est pas bon.

Analyse d’une table – Niveau 3 – Le stealth vs l’intercept

Toujours en lien avec le fait d’être tappé ou untappé, il faut déterminer si tu en retireras un avantage ou pas. Comme je l’ai dit précédemment, tu peux vouloir garder un Vampire untappé si:

  • Tu souhaites bloquer des actions;
  • Tu souhaites utiliser des cartes de réaction;
  • Toute autre raison plus rare: éviter les désagréments de l’attribut Infernal, des cartes comme Sensory Deprivation, etc.

Prenons le cas où certains de tes Vampires restent untappés pour tenter de bloquer les actions. Il faut se demander si cela en vaut la peine, car qu’arriverait-il si ta tentative de blocage rate? Ç’aurait finalement été une occasion perdue d’agir avec ton Vampire au lieu de rester passivement untappé inutilement.

Qu’est-ce qui peut m’en empêcher de bloquer si je suis untappée?

Il est possible que ton prédateur joue des Vampires qui sont capables de produire du stealth. Le stealth est un effet de carte qui empêche les actions d’être bloquées. Certaines disciplines peuvent octroyer du stealth en plus ou moins grande quantité, d’autres, pas du tout.

Donc, si je n’ai pas la possibilité de générer de l’intercept, je suis très vulnérable contre les actions avec du stealth… Faut-il absolument des disciplines spécifiques pour générer du stealth?

À priori, non. Toutes les actions non dirigées se font à +1 stealth (hunt, Equip action, Recruit action, Employ action, Political action, etc.). De plus, il est aussi régulier de voir des actions qui ont, «built-in», c’est-à-dire à même l’action, un ou plusieurs stealth. C’est clairement indiqué sur la carte, en gras. J’ai mis quelques exemples pour être clair.

Note: Ce sont des cartes d’Action et non des Action modifiers. Aucune ne peut modifier une action déjà en cours, même s’il est inscrit +1 stealth sur elle…

Le stealth augmente les probabilités qu’une action passe sans qu’un minion la bloque. Souvent, modifier une action par un seul stealth sera suffisant pour qu’une action réussisse, sans opposition. Seuls les minions qui on de l’intercept permanent (octroyé par une carte ou comme pouvoir passif, comme Neighbor John) ou ceux qui jouent des disciplines d’intercept (e. g.: Auspex et Animalism) peuvent espérer avoir une chance de bloquer une action modifiée avec du stealth.

Il est vrai qu’il existe deux Action modifiers sans discipline qui génèrent du stealth, mais Uncontrolled Impulse n’est utilisable que par les Ishtarri et Stealth Ritus n’est que rarement jouée, car elle est très coûteuse et restrictive. En fait, elle n’est présente que dans un seul deck du Tournament Winning Deck Archive (TWDA), c’est pour dire…

C’est bien beau tout ça, mais peux-tu me résumer à quoi je dois porter une attention particulière?

En fait oui, je te dirais de regarder les disciplines jouées par les Vampires adverses. Voici un tableau qui compare la quantité de cartes Action modifiers qui génèrent du stealth, par discipline.

Je remarque qu’Obfuscate, Obtenebration, Celerity et Chimerstry sont les disciplines les plus à surveiller.

En effet. Remarque que ce tableau ne regroupe que les cartes Action modifiers. Donc, sans aller trop loin dans l’analyse, on peut considérer que plus une discipline possède de cartes qui modifient le stealth, plus elle est à redouter dans ces circonstances.

D’accord, mais ça ne me dit pas si je dois garder des Vampires untappés ou pas. Admettons que j’ai un deck d’archétype stealth-bleed comme prédateur. Est-ce que ça vaut la peine de rester untappé, ou pas?

Si le Methuselah joue du stealth à outrance, on peut se questionner sur le bien-fondé de rester untappé, à moins que cela ne soit pour jouer une Reaction (Ex.: Deflection, après un gros bleed. Voire l’article «Rediriger un bleed efficacement»)

Je me permets de faire un commentaire à ce point-ci de la discussion. Même si un Vampire a une discipline de stealth, ça ne veut pas dire que le Methusalah a bâti un deck dans lequel il joue des cartes de stealth. Pour le deviner, tu devras attendre que le Methuselah contrôle un Vampire supplémentaire ou, si elle est assez volumineuse, tu pourras consulter le Ash heap pour savoir si celui-ci a défaussé des cartes de stealth.

Tu peux aussi jouer de l’intercept!

Oui, et c’est là où je voulais en venir! Dans le cas où tu n’interceptes pas, la question du stealth est vite réglée. Mais si tu jouer des disciplines qui permettent de jouer de l’intercept, là, ça change. Tu pourrais vouloir rester untappé tout de même, vue que tu aurais de bonnes chances de bloquer malgré le stealth. Voici un tableau qui compare la quantité de cartes Reaction qui génèrent de l’intercept, par discipline.

Ok, là c’est clairement Auspex et Animalism qui dominent!

En effet. Bref, ce que je souhaite te faire voir, c’est qu’il faut se questionner sur le bien-fondé de rester untappé et les risques que les actions engendrent. Vampire: The Eternal Struggle est en quelque sorte une course où il faut tenter de faire le plus d’actions possibles en minimisant les risques et en maximisant les gains. Tenir compte de qui joue du stealth et qui joue de l’intercept est une information capitale. C’est la troisième clé qu’il faut tenter de maîtriser pour réussir à bien évaluer les forces en présence autour de la table.

Analyse d’une table – Niveau 2 – Le rapport gain/perte

Darius, je ne peux pas contredire ce que tu viens d’expliquer dans ton précédent article, mais ce n’est vraiment pas aussi simple que ça! Premièrement, les joueurs ne font pas que bleeder leur proie!

Je sais, Wallace, mais ce n’est qu’un cas de figure pour aider Charlotte à comprendre les concepts de base.

Deuxièmement, dans certaines situations, il est préférable de tenter de faire une action, même si cela nous empêche de bloquer un bleed venant de notre prédateur. Notre action pourrait avoir plus de poids que notre blocage.

Que veux-tu dire?

Eh bien, je dis qu’un bleed de 1 reste un bleed de 1… À moins que tu tiennes au Edge, ce bleed aurait un impact mineur sur ta partie. Rester untappé pour bloquer un bleed potentiel d’1 pool, ce n’est pas très…

Optimisé?

C’est ça. Dans ce cas, tu aurais probablement mieux à faire que de bloquer.

Tout dépend de combien de pools il te reste! S’il te reste 20 pools, un bleed de 1 ne te ferait que perdre 5% de ta quantité totale, tandis que si tu ne possèdes que 3 pools

…c’est le tiers qui partirait. Ça change la donne!

Tout cela est vrai. Il faut parler de ce que j’appellerais le rapport gain/perte, c’est-à-dire ce que tu t’exposes de subir de la part d’un adversaire contre ce que tu cherches de leur faire subir en retour.

Bloquer un bleed de 1 ou bleeder sa proie pour 5?

C’est à toi de juger ce que chaque action et chaque risque «vaut» pour toi. Comme Pénélope l’a mentionné, un bleed de 1 n’a pas le même impact sur toi si tu as peu de pools ou si tu en possèdes une quantité «confortable». Or, les actions qu’un joueur peut qualifier d’importantes ne le sont qu’avec l’expérience de jeu. Cependant, rappelle-toi les priorités:

  1. Survivre
  2. Améliorer sa situation
  3. Détériorer celle des autres

Je n’oublie pas. Mais… admettons que ma proie soit à ma portée, c’est-à-dire que j’ai de bonnes chances de la tuer lors de mon tour, est-ce que c’est préférable de tenter le tout pour le tout et de mettre de côté ce judicieux conseil?

Fort probablement que tu devrais tenter de tuer ta proie. Il ne faudrait pas que tu échappes un Victory Point (VP) de peur de perdre la partie. À un moment ou à un autre, tu devras te lancer et tenter le coup. C’est la seule façon de gagner. Si tu crois avoir de très grandes chances de réussir à sortir ta proie durant le tour, ça serait une décision à la fois offensive et défensive.

Quoi? Tuer sa proie est super offensif, il me semble!

D’abord, oui: tu gagnes un VP. Mais de plus, le fait de gagner 6 pools améliore grandement ta capacité à survivre aux attaques des autres et à améliorer ta situation dans le futur : payer pour des cartes, sortir d’autres Vampires, etc.

Bref, quand on doit évaluer si tes Vampires peuvent agir ou pas, on ne peut pas mettre de côté le fait que certaines actions ont le potentiel d’avoir plus d’impact que d’autres. Ça, il n’y a que l’expérience de jeu qui pourra t’aider à le savoir. Tu feras des erreurs de ce genre et il faudra que tu apprennes d’elles. 🙂

Vers le Niveau 3

Analyse d’une table – niveau 1 – Tappé vs Untappé

Darius, je ne sais jamais quand laisser mes Vampires untappés ou non… Les joueurs autour de la table prennent des décisions différentes et je ne comprends pas sur quoi ils basent leur réflexion…

D’abord, il faut savoir à quoi ça sert de rester untappé. Plusieurs raisons peuvent motiver un Methuselah à ne pas faire d’action avec ses Vampires à son tour.

  1. Rester untappé pour avoir la chance de bloquer une action
  2. Rester untappé pour pouvoir jouer des cartes de réactions (ex.: Deflection)
  3. Rester untappé de peur d’agir (se faire bloquer sans être capable de se défendre adéquatement en combat)

Ok, mais comment je prends une décision?

Débutons en douceur. Je pense que l’analyse d’une situation peu se faire en plusieurs «niveaux», comme les couches d’un onion. Il y a des niveaux d’analyse qui sont généraux et de surface et d’autres, plus poussées, qui nécessitent une plus grande expérience et une plus solide connaissance du jeu.

J’aimerais comprendre par étape, ça l’air d’une bonne idée.

Je le pense aussi. Voyons ce que je peux faire pour t’aider


D’abord, je propose de voir chacun des tours comme des situations distinctes parce que chacune d’elles seront différentes. Une panoplie de choses peuvent changer drastiquement une situation de table entre deux de tes tours: des nouveaux Vampires sont entrés en jeu, des Vampires sont sur le point d’entrer en jeu, des Methuselahs sont éliminés de la partie, certains de tes Vampires sont en torpeur, etc. Tu dois considérer chaque tour comme un genre de «mini-puzzle» auxquel il faut:

  1. Survivre
  2. Améliorer sa situation
  3. Détériorer celle des autres

Probablement dans cet ordre. La façon la plus facile et directe de tenter de bloquer est d’avoir un Vampire untappé.

C’est logique. On agit et on bloque.

Pour faire un peu de ménage là-dedans, simplifions à l’extrême: comparons simplement le nombre de Vampires untappés d’un Methuselah contre ceux de ses adversaires.

Comme s’il n’y avait que de ça dont il fallait se soucier?

Oui. Pour ce faire, quoi de mieux qu’un exemple. Ci-dessous, Wallace est le joueur actif (représenté par une étoile jaune). C’est son tour de jouer. Il réfléchit d’abord à:

  • Sa situation présente (ce qu’il peut faire contre sa proie)
  • Sa situation futur (ce que son prédateur pourra faire contre lui)

Il souhaite calculer quelles sont ses chances de réussir à bleeder Charlotte tout en bloquant tous les bleeds de Darius. Wallace évalue sa situation avec chacun de ses adversaires:

  • Wallace VS Charlotte: D’abord, il sait que Charlotte ne bloquera aucune de ses actions, puisque son unique Vampire est tappé [1].
  • Wallace VS Darius : Ici, Wallace voit que Darius a deux Vampires tappés. Par contre, il sait que Darius les untappera au début de son tour, ce qui lui donnera deux bleeds potentiels [2]. Donc, Wallace devrait garder deux Vampires untappés pour bloquer les deux bleeds potentiels de Darius.
  • Wallace VS Pénélope : Tant que la partie reste à quatre joueurs, Pénélope est l’alliée théorique de Wallace, c’est à dire qu’ils partagent les mêmes ennemis, la proie de l’un étant le prédateur de l’autre. En d’autres termes, ils partagent certains intérêts. Wallace et Pénélope veulent tous les deux s’attaquer à Charlotte et à Darius. Il en sera tout autrement dès qu’un des quatre joueur sera éliminé, mais dans le cas présent, telle est la situation.

Conclusion de Wallace : Comme il doit garder deux Vampires untappés pour bloquer les bleeds potentiels en provenance de Darius, il peut se permettre de bleeder Charlotte avec son troisième Vampire.

Ah bien, c’est assez simple!

Simpliste, je dirais. Cet exemple est trop simplifié pour simuler les circonstances d’une partie réelle… PLusieurs autres facteurs, beaucoup plus subtils, viendront fausser ces données. Mais comme j’ai mentionné: c’est un premier niveau d’analyse.

Ouais. J’imagine! Parce que je suis certaine que je ne peux pas me fier qu’à ça pour prendre une décision. Je prévois que nous parlerons des disciplines et des clans dans le futur.

C’est certain! Nous traiterons d’abord des données connues, celles qu’il est possible de prévoir ou les informations pertinentes visibles. J’entends ici la quantité de minions untappés (on vient d’en parler), les disciplines jouées, les équipements, les locations en jeu, etc. Et ensuite, nous entrerons en territoire des données inconnues, celles dont on se doute: la composition de la main du joueur «à-ce-moment-précis-de-la-partie», la composition de son deck, ses intentions, ses alliances, etc. Nous y reviendrons bientôt.

J’ai hâte de lire la suite!

Vers le Niveau 2

Rediriger un bleed efficacement


Wow! Dominate est vraiment une bonne discipline à avoir sur ses Vampires! Tu bleedes et du rediriges les bleeds sans problème! Je suis vraiment tombé en amour avec elle, tellement que je me suis fait un deck qui l’a comme stratégie centrale. L’autre soir, j’ai redirigé un bleed de 3 vers ma proie et celle-ci l’a bloqué sans broncher. Il est vrai que j’étais soulagé de ne pas prendre le bleed dans la gueule, mais j’aurais voulu que ma proie le prenne, elle! Qu’aurais-je pu faire mieux?

Pourrais-tu m’expliquer le contexte du bleed?

Voilà.

  1. Uncle George m’a bleedé à l’aide d’un Kindred Spirit qu’il a joué à supérieur, donc à +1 bleed. Lorsque j’ai confirmé que je ne bloquais pas son action, il a ajouté +1 bleed avec un Confusion joué à inférieur.
  2. J’ai ensuite fait payer Charice Fontaigne 1 blood pour qu’elle redirige le bleed vers Wallace à l’aide d’un Deflection.
  3. Comme le bleed était redirigé et que Wallace avait un Vampire disponible pour bloquer, il a décidé de tenter de bloquer avec Urenna Bunu. Puisque Charlotte n’a pas ajouté de stealth, il a bloqué le bleed d’Uncle George sans problème. Ensuite, il y a eu le combat.

Je remarque que Charice Fontaigne possède Auspex comme discipline, laquelle donne massivement de l’intercept. Avais-tu des cartes qui donnent de l’intercept dans tes mains à ce moment-là?

Hum… si je me rappelle bien, j’en avais quelques-unes, oui.

Ok, je vois que tu n’as pas été opportuniste là-dessus.

Qu’est-ce que tu veux dire? Quel est le rapport avec l’intercept?

Te rappelles-tu de la règle selon laquelle on ne peut pas jouer de stealth si «on n’en a pas besoin»?

Oui, c’est la raison pour laquelle Charlotte a fait jouer son Confusion à inférieur. Elle voulait le +1 bleed sans devoir aussi ajouter de stealth.

Précisément. Mais comme Uncle George a Obfuscate comme discipline, il a potentiellement la possibilité d’ajouter du stealth à son action.

C’est vrai… Mais pour qu’il joue des cartes de stealth, je dois tenter de bloquer l’action… Mais ce n’était pas ma stratégie du tout: je souhaitais rediriger le bleed!

Je sais, je comprends ça. Mais regarde l’analyse que je fais de ce qui s’est passé:

Tu as redirigé un bleed vers ta proie, certes, mais ce bleed était toujours à +0 stealth. C’est un détail important. Ce dont il faut se rappeler c’est que le stealth modifie l’action de bleed. Comme les cartes de stealth sont généralement des cartes d’Action modifier, leurs effets perdurent tant que l’action n’est pas complètement terminée, soit jusqu’à la fin du bleed.

Même si le bleed est redirigé?

Même si le bleed est redirigé. C’est la même action de bleed. Seulement, ce n’est plus la même cible.

Oh. C’est intéressant!

Très! Donc, pour rendre le blocage par Urenna Bunu plus difficile, tu aurais pu intentionnellement faire monter le stealth de l’action pour ensuite le rediriger vers ta proie.

On peut faire ça?

Oh que oui! Voici comment tu aurais pu tenter le coup:

  1. Uncle George te bleede à l’aide d’un Kindred Spirit qu’il a joué à supérieur, donc à +1 bleed. Tu tentes de bloquer l’action avec Charice Fontaigne. Il ajoute +1 bleed et +1 stealth avec un Confusion qu’il joue maintenant à supérieur. Tu rétorques en jouant un Enhanced Senses à supérieur. Il répond à l’aide de Lost in Crowds et Swalloed by the Night, tous les deux joués à inférieur. L’action est maintenant à +3 stealth.
  2. Ensuite, comme il génère plus de stealth que toi de l’intercept, déclares ne plus pouvoir bloquer. Tu attends de voir s’il tente d’augmenter son bleed, on ne sait jamais. Quand son intention de ne pas augmenter son bleed est clair, tu fais payer Charice Fontaigne 1 blood pour qu’elle redirige le bleed vers Wallace à l’aide d’un Deflection.
  3. Finalement, comme le bleed redirigé était une action maintenant modifiée par +3 stealth, Wallace devra trouver une manière de générer +3 intercept s’il souhaite bloquer avec Urenna Bunu. Puisque qu’elle ne possède pas de discipline, d’equipement ou de retainer qui pourrait l’aider à générer assez d’intercept, Wallace est forcé de prendre le bleed dans les dents…

Wow, c’est super! Mais comment peux-tu avoir la certitude qu’il avait l’intention de jouer du stealth? Parce que s’il ne le faisait pas, j’entrerais en combat et il se pourrait que ça ne soit pas souhaitable pour moi.

En fait, je n’en suis pas sûr. Mais le fait que tu avais un Vampire prêt à bloquer m’indique qu’il était possiblement prêt à ajouter du stealth à son action. À moins qu’il veuille forcer un Combat (ce qui serait surprenant puisqu’il ne possède pas de bonnes disciplines de Combat), il est presque certain qu’il modifiera son action avec du stealth si tu tentes de bloquer… S’il ajoute du +X bleed, alors là, son intention est encore plus clair: il souhaite faire mal à sa proie. Sachant cela, il possède probablement du stealth dans ses mains. À toi de le faire sortir tranquillement pour ne pas tomber inutilement dans un Combat. Plus tu lui feras jouer son stealth, plus ta proie aura de la difficulté à bloquer le bleed redirigé! Un prédateur qui aide sa proie, c’est l’idéal! 😉